Les Règles de l’Internet (34 à 47) – MN!#7

Les Règles de l’Internet (34 à 47) – MN!#7


Preceviously dans Mèmons-nous ! Pour mettre fin aux menaces de deux mystérieux anonymes déclarant vouloir faire livrer des pizzas aux internautes néophytes, Jeannot et son fidèle Popole gravissent les marches
traversant les 47 maisons des règles de l’Internet. Pendant ce temps, Ten Shin Han balance tout son kiki
pour contenir les forces illuminati qui réussissent malgré tout à mettre fin au mariage
de Ross et Rachel par l’intermédiaire d’un agent infiltré. C’est alors que la matrice implose, laissant s’échapper le maléfique copy pasta / copy pasta / copy p- Au même moment, les femmes envahissent l’Internet, mais Coppercab s’interpose pour empêcher un déferlement de “boobs” Les combats font rage. Et arrivés à la 33ème maison, nos héros tombent
sur Alex entrain de faire soigner sa conjonctivite. Quand soudain, Jeannot fait une terrible découverte. P: – “T’as pigé, tu acceptes de devenir peu à peu… Popole !” – Popole va-t-il prendre l’ascendant sur Jeannot ? Quelle est la 4ème règle de leur chaîne Youtube ? Qu’y a-t-il sur la photo que Popole a tendu à Jeannot ? Les règles de l’Internet… 2. P: Ah ben c’est mieux comme ça, je vais enfin pouvoir faire ce que je veux, sans cette espèce de trou de balle à chemise. Alors… J’ai pas envie de faire la suite de l’épisode 6… Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire… Ah je sais ! Je vais leur parler de mon cousin, ça va- J: AahaAHAAAAAH NON Popole ! Il faut finir ce qu’on a commencé ! P: Mais ça me casse les couilles ! J: Rends-moi ma tête trou de baaaalle ! P: Non, c’est à moi maintenant ! J: AAAH *halète* Attends-tends-tends-tends-tends j’te propose un truc. P: Mais tu fais chier ! Merdeuuuh J: J’te propose un truc attends-tends-tends.
On fait l’épisode nous deux normalement, et on règle tout ça une bonne fois pour toutes après, OK ? P: Et pourquoi j’accepteraiiis ? J: Mais parce que je… Je… J’te laisserais
choisir le thème du prochain épisode ça te va ? P: Bon ok. [♫ Générique ♫] J: Salut les internés ! Et bienvenue dans cet épisode 7 garanti sans sabre laser chelou. Dans lequel on va terminer la série des 47 règles de l’Internet ! P: Même si ça m’emmerde. J: Et si vous n’avez toujours pas vu la 1ère partie, et bien la voilà. Il faut cliquer là… Allez… Clique… On s’était arrêté à laquelle déjà ? P: A la 33.
J: 806.
P: Ah ta gueule. J: Et donc, sans plus attendre,
voici la règle qui vous fait tous frémir d’impatience. P: Bande de petits cochons. J: Et cette règle mérite qu’on s’attarde dessus. P: J’en étais sûr !! Gros dégueulasse ! * VOUS ÊTES TOUS DES PORCS, DES PORCS, DES POOORCS ! * […] P: Bon, ça vient ? * cris et pleurs d’enfants* J: Cette règle très stricte et ancestrale stipule que tout ce qui peut exister, y compris dans nos têtes, a sa version pornographique illustrée en images. P: Tout ?
J: Oui… Tout. Avec cette règle en tête, chaque image peut devenir hilarante. P: Ou stimulante. J&P: Que ce soit des personnages fictifs,
des monuments, des véhicules, de la nourriture, des objets, des logiciels, des symboles… J: Toutes trouveront un jour ou l’autre leur version porno. L’origine de ce mème se trouve sur le site Zoom-out, où l’on peut voir un dessin mis en ligne le 5 octobre 2004, représentant un utilisateur surpris par le fait de découvrir
une image porno de personnages d’une BD populaire. Cet utilisateur, c’est Peter Morley-Souter Adolescent, Peter s’amuse a créer une bande dessinée
en s’inspirant de la célèbre BD “Calvin et Hobbes”. En 2003, alors âgé de 16 ans, il reçoit par e-mail un dessin de Hobbes s’ébattant avec la mère de Calvin. P: C’est beau, la jeunesse ! J: Ce qui ne manque pas de le traumatiser un moment.
P: Ptite chatte ! J: En réaction, il réalise ce petit dessin traduisant son dépit face à la place importante
que prend la pornographie sur Internet. Et il poste l’image sur le réseau sans savoir ce qu’il allait déclencher. 6 ans plus tard, nous sommes alors en mars 2006, l’utilisateur “Nukeitall” poste une définition de la règle sur le site Urban Dictionary. Et le 12 octobre, elle est ajoutée à la liste des règles
de l’Internet sur Encyclopedia Dramatica. Certains affirment même qu’elle serait en fait la toute première règle. L’année suivante, une base de données regroupant
une quantité COLOSSALE de ces images fut créée sur le site ooteenee. Et le 20 août 2007, le Webcomic XKCD créé par Randall Munroe, reprend le mème en illustrant une discussion entre deux personnages débattant de l’impossibilité qu’il puisse y avoir
une parodie porno de tout ce qui existe. P: Comme une femme jouant de la guitare électrique sous la douche, par exemple. J:…Avant que les protagonistes ne s’attellent à sa création. Dès lors le phénomène se répand sur toute la toile.
P: Comme un gros Bukkake. Le 17 février 2008 sur le canal /b/ de 4chan, un fil de discussion nommé “rule 34” a été démarré
et a accumulé plus de 365 posts. Par la suite, c’est devenu un type de sujet récurrent. Le 24 août 2009, le site Holy Taco publie un article regroupant une sélection de 25 images non-pornographiques sur la règle 34. Et on en retrouve alors sous la forme de Demotivational Posters. Et si vous voulez en savoir plus sur le sujet,
je vous invite à aller voir notre première vidéo. P: Qui est à chier ! Le 23 Octobre 2009, le Telegraph publie sur son site un top 10 des règles dans lequel elle figure bien évidemment, et le mois suivant, le magazine Playboy
met en scène le personnage fictif de Marge Simpson, dessiné par Matt Groening himself dans des positions plutôt… Suggestives. P: J’attends de voir Homer dans Têtu. J: Il est à noter que cette règle n’a rien à voir
avec le bouquin de SF de Charles Stross publié en 2011, ni avec la route 34 de Johto. P: Même si on peut tenter d’attraper toutes les images ! J: En 2013, la chaîne de télévision CNN déclare officiellement que le mème est rentré dans la culture populaire ! En tant que règle la plus connue de l’Internet. Mais contrairement aux “Chuck Norris Facts”,
ça n’a pas tué le mème, allez comprendre pourquoi… P: Moi je sais ! J: Ce mème est souvent utilisé comme un verbe. On peut demander de “Rule 34’ed” ou “Règle-34-isé” quelque chose ou quelqu’un. Avec le temps cette règle est devenue tellement populaire qu’il suffit juste de la mentionner en l’illustrant de n’importe quelle image, pour que le cerveau des utilisateurs, désormais sous l’emprise du démon, fasse le lien avec le coït. P: C’est un autre Pokémon ! J: Ce qui entraîne de bonnes tranches de rigolades. P: Ou d’bonnes branlettes ! J: Et pour conclure…
P: Coquin ! J:…voici ce qu’a écrit le professeur Susanna Paassonen, dans son livre “Carnal Resonance Affect and Online Pornography” :
[NDT: Affects de la résonnance charnelle et pronographie en ligne] “Les règles suggèrent que si vous pouvez imaginer
une scène à caractère pornographique, peu importe qu’elle paraisse probable ou non, alors elle a déjà été réalisée et c’est disponible en ligne. Et si ça n’est pas le cas, alors c’est juste une question de temps.” P: En gros, il y a du cul partout ! * Son énergie nous entoure *
[♫ Musique : saxophone sensuel ♫] J: Et même la règle 34 a sa propre version ! La règle suivante, la 35, stipule que si l’on ne trouve pas une version porno
de quelque chose et bien il faut la créer. P: C’est un cercle visqueux, si j’puis dire ! J: Et il n’y a aucune exception à cette règle ! P: Et si ! Y’a moi ! *chuchoté* J: Non… [♫ Musique révélation ♫] P: NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON J: Le sort de l’univers est entre vos mains ! Ne tentez jamais de diviser par 0 !
P: Ou sinon? J: Ou sinon quoi ?
P: Exactement ! J: Le mème /0 est un terme qui permet de décrire
une action risquant d’entraîner un échec épique P: ou “epic fail”. J:…Qui déboucherait instantanément sur une catastrophe cosmico-absurde, illogique et défiant les lois de la physique. En une fraction de seconde, l’univers s’effondrerait sur lui-même, et toute forme de vie cesserait d’exister. *bip aigu* Ou bien, cela provoquerait une catastrophe minime,
mais complètement absurde. P: Comme par exemple, tenter de résoudre
l’opération sur une feuille y foutrait le feu. J: La plupart du temps, ce terme est suivi par “Oh Shit”, qui illustre la réaction instantanée de l’auteur face à l’erreur commise. Le fait de couper l’expression avant sa fin
témoigne de l’instantanéité de la catastrophe, et de la totale perte de contrôle de l’utilisateur. En mathématiques, le plus couramment,
un calcul incluant 0 comme diviseur n’a pas de sens. P: Un petit exemple pour illustrer ? J: J’vais essayer… P: Fais-le… Ou ne le fais pas… Mais il n’y a pas d’essais. J: Oh c’est bon, ta gueule. [♫ Générique Tu te coucheras moins con ! ♫] Et bien Gilbert, c’est très simple. Si l’on divise 6 par 2, on obtient 3. Car il y a 2 fois 3 dans 6. P: Bon ça va, jusque là, je suis. J: Et si l’on divise 6 par 0 ? Qu’obtient-on ? P: Heu… J: Bon. On va dire que ça fait X. Or, si on multiplie X par 0, on ne peut pas obtenir 6 ! P: Ok Jeannine, j’crois qu’j’ai compris ! Si j’ai pas de cookies, j’aurai beau essayer de multiplier cette absence
de cookies par autant de nombres que je veux, j’aurai toujours aucun cookie ! J: C’est ça Gilbert ! Tu vois que t’es pas si con ! P: Hey ! Mais si on divise 0 par 0 ? J: Je vois où tu veux en venir Gilbert… Bien ! Admettons que 0 divisé par 0 est égal à X. Dans ce cas, 0 multiplié par X sera égal à 0 pour toute valeur de X. P: Bah du coup c’est juste ! J: Il y a donc une infinité de résultats ! P: Donc n’importe quel nombre divisé par 0 n’a pas de résultat, sauf 0 qui en a une infinité ! J: Et voilà ! Il fallait aller à l’école, Gilbert. En programmation informatique,
la division par 0 nous donne “Inf” ou “-Inf”. Et l’opération 0 divisé par 0 nous donne “NaN”. ça rend les programmes fous et dans bien des cas, ça fait planter le matos, ce qui peut amener à le rendre inutilisable, donc le détruire. P: Donc, dans la théorie, c’est rigolo mais dans la pratique, c’est dangereux. J: Mais qu’on se rassure, les calculatrices sont bien protégées !
P: Ouf ! J: Le mème serait apparu pour la première fois le 3 octobre 2005, sur une page ytmnd nommée tout simplement “1 divided by zero” La phrase est écrite sur fond d’illustration représentant
une vision artistique de l’idée d’un trou noir. P: Le mien, il est violet ! J: C’est le 8 décembre 2006 que la phrase atterrit sur 4chan, lors d’une discussion où les Anonymous partageaient
leurs tentatives de trollage sur le site chacha.com Durant un échange, un utilisateur, qui demandait
à ce que sa capacité de RAM soit augmentée en ligne, P: Augmenter sa RAM en ligne, c’est un grand classique. J:…pose la question : “Savez-vous ce qu’il arrive si vous divisez par 0 ? J’ai entendu dire que ça faisait tout péter.” Et la question fut magistralement ignorée. P: Mais le troll a bien marché. J: Durant l’année 2007, le mème s’est gentiment répandu sur la toile, sur des sites comme eBaum’s World, Deviantart, ou encore UrbanDictionary. Mais c’est en 2008 qu’il est devenu incontrôlaaaaable… En effet c’est le 10 septembre 2008 que fut mis en fonctionnement le plus gros accélérateur de particules au monde, construit par l’Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire. P: Je traduis : Le “large hadron collider” du CERN. J: C’était un des événements scientifiques les plus attendus. L’excitation autour de ce projet fut telle que quelques
scientifiques ont tenté d’annuler la mise en route du LHC, expliquant que cela pourrait entraîner la création de trous noirs et par conséquent la destruction de notre planète. P: Et c’est arrivé ! On est tous morts, mais on ne le sait pas encore. *cris de Ken le Survivant* J: Cet évènement est donc rentré en résonance avec le mème, entraînant la création de tout un tas d’images très drôles. P: Mais, à part les crashs de programmes informatiques, concrètement, il se passerait quoi si on essayait ? J: Selon l’Encyclopedia Dramatica, quand l’univers s’effondre sur lui-même, tu commences par chier des bites. P: Ok… J: Ensuite tu t’auto-manges toi-même… P: Mmh
J: Voilà… Après tu regardes ta famille mourir dans d’atroces souffrances, comme d’hab. Et puis après, on sait pas trop… Mais en tout cas, ce qu’on est sûr, c’est que ça se termine par du profit. P: Normal, quoi !
J:…Obligé. P: Oh, ça a l’air marrant, j’vais essayer ! Alors voilà… 1 divisé par zér-
J: NE FAIS PAS Ç- *explosion immense* J: (hurle) C’EST TROP LA CLASSE LES MAJUSCUUUULES !!! P: Hein ?
J: Les majuscules, c’est bien pour troller. P: Aaaah… J: Ouais, nan, en fait, c’est de la merde. P: C’est toi la merde ! J: L’expression “Desu” est utilisée comme spam
pour pourrir d’autres “boards” sur 4chan, ou bien des discussions sur un forum. En japonais “Desu” est la forme polie de la copule “da”, que l’on peut rapprocher du rôle copulatif du verbe ‘être’ en français. Mais ça n’est pas un verbe et il n’a pas la même connotation qu’en français. Il ne signifie pas “exister”. “Desu” est donc utilisé comme formule de politesse, et il peut être omis dans le cadre d’une discussion
familière sans que la phrase ne perde de son sens. P: Putain, j’y comprends rien, on dirait du chinois, merde ! J: C’est une autre culture. Donc, il sert plus à traduire une notion d’état
et de politesse que notre verbe “être” à nous. Bref, si vous voulez en savoir plus, allez à la fac ! P: Ouais, parce qu’on n’est pas prof de chinois, nous ! J: Dans le cas qui nous intéresse, on pourrait l’interpréter
comme une sur-utilisation de “c’est”. En ce qui concerne le mème, l’expression est associée
avec le personnage du manga Rozen Maiden, Suiseiseki. Qui le prononce en insistant sur le “u” ce qui est une caractéristique des femmes du Nord de Honshu, île de l’archipel d’Hokkaido. En effet, le personnage emploie le terme “Desu”
en permanence, dans un souci de politesse excessive. Même lorsque ça n’est pas grammaticalement correct. ça contribue à le rendre “kawaii” pour certains,
ou hyper agaçant pour d’autres. – Desu – Desu – Desu – Desu – Desu – Desu… Desu x40 J: Et c’est le moment de laisser la place à notre expert en anime. [♫ Générique Animenu ♫] J: Bien le bonjour, les trous de balle, je suis l’cuistot. Et bienvenue dans Animenu. Aujourd’hui on va parler de Rozen Maiden Rozen Maiden est un manga écrit et dessiné
par Sendo Banri et Ebara Shibuko, sous le pseudonyme de Peach-pit ou Pichi Pitto. Il a été publié dans le magazine Monthly Comic Birz,
édité par Gentosha entre 2002 et 2007, et sa suite a été publiée dans le magazine Weekly Young Jump, édité par Shueisha, entre 2008 et 2014. La première partie comporte 8 volumes et la deuxième 10. Elles sont éditées en France par Soleil Manga. Ce manga a bien entendu été adapté en anime par le studio Nomad pour la chaîne Tokyo Broadcasting System et édité par KAZE en France. L’anime comporte trois séries diffusées
entre 2004 et 2013 ainsi que deux OAVs. Et là tu te demandes sûrement de quoi ça parle… Et bah, j’vais pas te le dire… Déjà parce que t’as qu’à regarder par toi-même, t’es assez grand, j’vais pas te tenir la main toute ta vie non plus. Et puis ça me casse les couilles, les mecs… Les histoires de mecs qui jouent à la poupée… J’m’en bats les steaks, c’est… C’est radical… Ouais je sais… Là, t’es déçu… *DESU* En même temps, c’est… En même temps, c’est mon émission donc quelque part,
je fais ce que je veux et je t’emmerde, hein. Tu vois c’que j’veux dire ou pas ? Bon ben voilà. Donc… Maintenant je me casse. C’est en 2006 que le mot fut utilisé
pour la première fois dans une attaque de spam, P: Toujours sur 4chan, bien entendu ! J: En effet, les utilisateurs du “board” /a/, dédié aux anime et aux mangas, l’ont utilisé pour contre-attaquer les utilisateurs de /b/ en spammant leur “board”. Par la suite, le mème fut adopté par /b/, mais c’est resté sujet à controverse. P: Comme on dit, y’a eu un avant et un après. J: Des images mettant en scène le personnage
de Suiseiseki, accompagnée de l’expression phare… P: Comment ça, tu susukiki ? (prononcé suce du kiki) J:…sont apparues pour parler au nom des otaku
et pour les défendre, mais aussi pour se moquer d’eux. Mais revenons-en à ce qu’on disait dessus (prononcé Desu!) *DESU !* Comme pour le copy-pasta, il existe un moyen de contrer
ce spam en utilisant une image de Gaston. Le personnage de l’adaptation par Disney de la Belle et la Bêêête. P: Mais c’est quoi, le rapport ? J: Parce que tu cherches encore des rapports, toi ? P: BAH OUAIS ! J: Bah dis-toi que c’est parce qu’il est trop fort, ce Gaston ! * ♪ “Ah quel champion ce Gaaastooon !” ♪ * P: J’suis un peu déçu, là… *DESU!* J: Ce mème, par le biais du personnage, peut être mixé avec plein d’autres. Et n’importe quelle image peut être mixée avec ce personnage. Par la suite est apparu le mème “Moshi moshi X Desu”, qui en est un dérivé direct. “Moshi moshi” est le japonais pour dire bonjour au téléphone. “Desu” est donc associé au personnage
se présentant au téléphone sur l’image. On peut donc traduire l’expression par “Bonjour, c’est “X” à l’appareil !”, ou “Allô ? C’est “X” à l’appareil”. Lorsqu’un fil de discussion est commencé avec une de ces images, la plupart du temps, les autres utilisateurs
répondent avec une image du même style. Mais c’est également utilisé comme technique
de trollage pour faire dériver un fil de discussion. P: On appelle ça des “Threadjacking”. J: Cette loi nous explique donc que ce mème
est encore moins drôle que les ringards Chuck Norris Facts. “Let the hate flow through you !”
[NDT: Laisse la haine t’envahir !] (voix du bébé) *tsiou tsiou* (voix du bébé) *tsiou tsiou* *Aaaaargh* (voix du bébé) *tsiou tsiou* “ahahaha Gooood”
[NDT: ahahaha Bieeeen] *rires bébé* “Your hate has made you powerful”
[NDT: Ta haine t’a rendu puissant] *rire bébé* “Take your father’s place at my side”
[NDT: Prends la place de ton père à mes côtés] J: Cette règle nous précise que si un utilisateur écrit
le moindre commentaire qui soit positif sur le moindre truc qui soit à peu près japonais, eh beeen… P: Il est pas à l’abri de se faire bien pourrir ! J: En se faisant traiter de “Weeaboo”. P: Mais c’est quoi un “Wanadoo” ? J: Weeaboo est un terme utilisé depuis 2005 sur 4chan, pour décrire une personne d’origine non-asiatique
qui voue un culte total et infini à tout ce qui tourne autour de la culture
et la technologie émanant du pays du soleil levant. C’est l’équivalent de l’ancien terme “Wapanese” signifiant “Wannabe Japanese”. Toutefois, il a une connotation plus négative, axée sur le “bashing”. Inspiré d’une petite BD de Nicholas Gurewitch, dans lequel le mot “Weeaboo” est employé pour parler de quelque chose d’indésirable méritant une bonne punition collective. P: Moi j’appelle ça le samedi soir ! J: En gros, un Weeaboo c’est un Gaijin
qui préférera toujours utiliser des mots en japonais plutôt que ceux de sa langue maternelle, consommera des produits exclusivement japonais
tout en rejetant son propre héritage culturel, croyant que tout ce qui vient du Japon est incroyable
et jugeant les autres cultures inférieures. P: Ah ouais, un genre de race supérieure, quoi ! Mais les Otakus, c’est quoi, alors ? J: Et bah en fait, contrairement à l’utilisation populaire du mot, un Otaku ne s’intéresse pas nécessairement
aux mangas et à la culture japonaise. Otaku est un terme japonais pour décrire une personne inadaptée sociale, qui ne quitte pas sa maison et voue sa vie à sa passion quelle qu’elle soit. […] P: Comme Alfred ?! J: Heu… Cette règle fait référence au mème : “Jesus Christ ! It’s a lion ! Get in the car ! ”
[NDT: Jésus Christ ! C’est un lion ! Rentre dans la voiture !] Qui est une expression utilisée sur 4chan depuis 2006, mise en relation avec une photo de lion ou d’autres félins. Cette phrase est apparue pour la première fois
le 30 août 2005 sur le site “Toothpaste for dinner”, dans un webcomic nommé “Basic Electonics Symbols”. Durant la même période, le dessin a été posté sur 4chan. Et quelques posts après, la discussion a dérivé jusqu’à proposer d’associer l’émoticône représentant le chat en colère, avec le texte “Rawr! I am a lion!”
[NDT: Grr ! Je suis un lion !] Tout ça, dans un cercle. Et ce fut chose faite lorsque l’utilisateur Verdot
posta cette image sur le site DeviantArt. Le mème connut une grosse évolution tout au long de l’année 2006. Le 31 mai, un utilisateur poste sur DeviantArt un GIF animé montrant un homme et une statuette de Jésus surpris et affolés par l’apparition d’un lion
dont la gueule est remplacée par l’émoticône. Et le 4 juillet, sur Urban Dictionary, une définition de l’émoticône d’origine l’associe avec les deux phrases. Enclenchant la phase terminale du processus de fusion pour donner naissance, très peu de temps après,
à l’image de “lolcat” que beaucoup connaissent. Le mème fut également repris pour l’Operation Lioncash
lancée par Anonymous en 2008. […] P: Nan mais j’suis pas un animal, moi !!! J: “Furry” est un adjectif anglais signifiant poilu, mais dans le cas qui nous intéresse,
ce terme désigne une communauté de personnes ayant pour intérêt les animaux anthropomorphisés. Les animaux à l’apparence humaine étaient souvent utilisés pour représenter des dieux dans les anciennes cultures et autres mythologies. P: Et encore maintenant dans certaines sectes ! J: On en retrouve également dans les fables, de la Grèce Antique… P: Même avant !
J:…A nos jours. Cependant ce serait dans les années 70 – 80
que le mouvement Furry serait né. A cette époque, nombreux étaient les représentants du genre, que ce soit dans les bandes dessinées,
dans les cartoons ou dans les films d’animation. *Oudelali !* Plus tard, le genre s’est même exporté aux jeux vidéos et au cinéma, voire même encore à la télévision dans certaines publicités Avec l’apparition d’Internet, les Furries ont pu
se rassembler et laisser libre cours à leur passion. Organisant des jeux de rôles, des conventions
et en inventant tout un tas de termes liés à la communauté. Les “channers” et les Furries ont longtemps été rivaux, si bien que sur 4chan, pratiquement tout ce qui touche
au Furry est synonyme de déviance sexuelle. Un stéréotype duquel les Furries ont bien du mal de sortir. Donc la règle nous explique que tous les animaux, personnages fictifs ou fantasmes, ont leur version pornographique animalière anthropomorphisée. *groin groin* C’est surtout pour troller la communauté des Furries… P: Bah tu mets pas d’images ? J: Oh, heu, là, heu… Non. Non non. Non non non non… Non… Non… *groin groin* Là, c’est plus qu’un mème ! C’est une médaille, un emblème. […] Un symbole ! P: Une victoire. J: C’est une magnifique histoire qui nous parle d’hôtel virtuel… de racisme et de coupes afro… De Svastikas, de SIDA et de piscine…. P: Ouaaaiiis… Ça vend du rêve, hein ? J: Notre histoire débute en l’an 2006 après J.C. *♪ Alléluia ♪*, sur le canal /b/ de 4chan,
P: Forcément… J:…Une rumeur se répand… Selon laquelle certains modérateurs du réseau social Habbo auraient abusé de leur pouvoir en bannissant des centaines d’utilisateurs à l’avatar représentant des afro-américains. On parle alors d’action raciste… [♫ Musique angoisse ♫] P: Mais c’est quoi le Habobo-truc, là ? J: Habbo, anciennement Habbo’s Hotel, est un type
de réseau social prenant l’apparence d’un jeu en ligne. Dans le genre de Second Life ou Club Penguin, mais destiné aux adolescents. Il a été créé par deux Finlandais dont je vous ai écrit les noms, parce que j’ai pas envie de les écorcher,
étant donné que je ne connais RIEN au finlandais. Lancé en août 2000 et édité par Sulake Corporation. Les utilisateurs créent leur avatar et évoluent
dans différentes pièces d’un hôtel en interagissant avec les autres via un chat. P: Ouais ta gueule, c’est chiant, reviens au racisme ! [♫ Musique angoisse ♫] J: Ouais ok, bon, d’accord. La rumeur grossit sur le “board” de 4chan. Et le 6 juillet 2006, un groupe d’utilisateur nommé les /b/lockers décidèrent d’organiser un raid sur Habbo. L’opération consistait à se créer un avatar de type mâle à peau mate. Avec une coupe afro, faisant référence à l’affaire de racisme, et portant un costard, rappelant le symbole d’Anonymous. Il sera subtilement nommé : “Nigra”. [♫ Musique révélation ♫] Une fois l’avatar créé, les /b/lockers se retrouvèrent par groupes, pour bloquer les accès aux espaces d’interactions sociales les plus populaires, dont la piscine ! En alignant leurs avatars devant les entrées et les sorties. P: Une technique qui avait déjà été utilisée par les Geno de Something Awful. J: Ce qui eut pour conséquence d’énerver les résidents de l’hôtel. P: Et les nouveaux arrivants. J: Le raid continua et rameuta de nouveaux /b/lockers. A tel point qu’un protocole à suivre fut mis en ligne, expliquant en détail la charte graphique pour créer son “Nigra”, comment utiliser le site pour une trollage optimal, comment annuler un “ban” et outrepasser la censure du chat, et rappelant les phrases à utiliser pour le spam, à savoir : “Harbl”,
P: Chez 4chan, c’est de l’argot pour dire “pénis” ! J: “Desu”
P: Bien entendu. J: Et le désormais culte : “Pool’s closed due to AIDS”. “La piscine est fermée pour cause de SIDA”. Phrases qui furent par la suite interdites sur le site d’Habbo. [♫ Musique scandale ♫] Et c’est le 12 juillet 2006, après toute une semaine de spam intensif, que l’opération atteint son paroxysme. Venus de tous les coins obscurs de l’Internet, un nombre incroyable d’utilisateurs se joignirent au raid. Remplissant à eux seuls des salles entières du jeu. Bloquant la grosse majorité des accès aux salons publics. Trollant chaque discussion avec des expressions fétiches. P: Avant qu’elles soient bannies. J: Se plaignant de racisme en cas de bannissement, et choquant le public à grands coups de Svastigets. P: Qui consistent à aligner des avatars pour représenter
une Svastika et provoquer la rage des modérateurs. [♫ Musique révélation ♫] J: Tout ça a conduit, la nuit-même, à la mise hors-service de tout le site d’Habbo. P: Putain, c’est beau ! J: Et depuis, tous les ans à la même date, des utilisateurs rendent hommage à ce jour victorieux, en retournant troller gaillardement du côté de la piscine. P: Et depuis, tous les avatars d’homme à peau mate arborant une coupe afro et un costard sont bannis automatiquement. J: Plusieurs symboles ont émergé de ce raid,
dont l’image du Nigra et son slogan “Pool’s Closed”, l’afroduck, qui est le résultat d’un screenshot pris au bon moment où un avatar se tenait derrière la statue d’un canard de bronze, et le Svastiget. Cet événement est devenu si populaire
qu’un groupe de personnes déguisées en Nigra *DESU!* s’est rassemblé devant les locaux de Sulake
en Finlande pour former une Svastiget “IRL”. Le groupe de griffeurs bien connus sur le jeu Second Life
s’est nommé Patriotic Nigras en référence à ce raid. Et enfin, d’autres se déguisent en convention
ou impriment des “Pool’s Closed”, qu’ils affichent à l’entrée des piscines. D’ailleurs, en 2008, la texane Mary Alice Altorfer tombe sur une de ces affiches et s’empresse
d’avertir les médias locaux et les autorités de ce qu’elle croit être une apologie du racisme menaçant sa propre famille. P: Oh putain… Les gens “IRL” et Internet… J: Ça fait souvent des étincelles ! C’est pour ça que nous devons renseigner les utilisateurs du dehors, pour éviter les controverses complètement ridicules,
comme avec cette miss Mary Alice ! P: Bah c’est surtout que le mème signifie l’inverse de ce qu’elle dénonce… J: ET VOILÀ POUR LES 47 RÈGLES DE L’INTERNET !!! Et comme vous êtes de bonnes grosses chattes, j’en fais une petite bonus ! *voix fluette* Cette règle nous dit que- Mais c’est quoi ce bordel ? […] P: C’est la règle ma petite Jeannette ! J: Mais pourquoi ta voix n’a pas changé Popolette ? P: Ah ça ? Mais c’est parce que je suis un Popole, moi ! J: La règle 63 nous explique que pour
chaque personnage populaire ou fictif masculin, Il existe sa version féminine, et vice versa. Que ce soit en dessin ou en cosplay. P: Ou en Photoshop ! J: Elle fait partie, avec le numéro 1, 2 et 34,
des immuables et ancestrales règles de l’Internet. Elle est étroitement liée aux règles 28, 34 et 35. Un peu comme si elle les réunissait toutes ! C’est en été 2007 qu’elle fut ajoutée à la liste d’origine. Et sa première définition fut enregistrée
sur Urban Dictionary le 8 août de la même année. C’est seulement en 2009 que le mème se répand sur DeviantArt. Puis ! A la fin de l’année, un site “d’image board”
dédié à la règle a été mis en ligne. Au 26 avril 2011, il comptabilisait plus de 20 000 images
réparties sur plus de 264 pages ! On remarquera que les personnages de chez Nintendo
font partie des plus populaires. P: Ah bah du coup, Zelda, c’est bien le mec, alors ? J: A noter également que les alter-ego féminins,
comme on en voit souvent chez les super-héros, – par exemple Batgirl, Supergirl, Spidergirl, etc. – n’ont rien à voir avec la règle qui parle carrément de changement de sexe. Selon la définition d’Urban Dictonary, il y a 2 exceptions à la règle : Si le personnage d’origine est déjà tellement androgyne
qu’une génitoplastie n’y changerait rien, ET lorsque la version alternative n’a pas encore été réalisée. P: Mais alors, au final, ce règlement, c’est sérieux ou pas ? J: Lurk Moar… Et bah en fait, en 2007, Christopher Pool,
le fondateur de 4chan, a déclaré que c’était pas vrai… P: J’pense qu’il dit ça pour qu’on le croie pas… [♫ Musique mystérieuse : Thème de X-Files ♫] J: Et voilà maintenant c’est vraiment terminé ! J’espère que ça vous aura fait péter le kiffomètre ! P: Bah putain, c’était bien long… J: Et merci à vous d’avoir tenu jusque là ! C’était beaucoup de taff… Mais on tenait à le faire. Et on espère aussi que ce type d’épisode en plusieurs parties vous a plu. P: Il risque d’y en avoir d’autres, prochainement. J: Et si vous avez aimé la vidéo, n’hésitez pas à la partager ! Vous pouvez aussi vous abonner à la chaîne. *nébulaiiire !* P: Un pouce en l’air si vous avez aimé, J: Et puis comme d’hab/ Y a les/ Réseaux sociaux/ AAAH… Ah merde, ça recommence !/ Attends !/ Attends 2 secondes ! On a pas fini !/ Attends !/ AAAAAHMEUAAH Mèmez-vous !/ AAAH !/ Mèmez-vous !/ AAAAAAH ! #Sous-titres : Kim Kuzan #Relecture : El Micà J: Bon, il faut qu’on parle, là. P: Et de quoi veux-tu parler ? J: Y’a trop de gens. On est passé à 1000 abonnés le mois dernier,
ça arrête pas d’augmenter… Ça va trop loin, là. Il faut tout arrêter. P: La popularité, la coke et les putes. C’est là dessus qu’on partait. D’abord Internet, ensuite… Le monde ! J: Je t’en prie, je t’en supplie, ne fais pas ça. P: Mais c’est pas moi qui le fais. C’est NOUS qui le faisons ! C’est ce que NOUS voulons. J: Non… Je ne veux pas, ça. P: Très bien mais tu oublies que toi, ça n’a plus de sens maintenant. Nous devons nous désintéresser de toi. J: Putain… Mais t’es une voix dans ma tête ! P: T’es une voix dans la mienne ! J: T’es une imagination, comment me débarrasser de toi ? P: T’as besoin de moi pour faire des vues. J: NON. Pas du tout, j’ai vraiment plus besoin de toi, là. P: Eh c’est toi qui m’as créé ! C’est pas moi qui ai créé
un pauv’ looser pour me sentir mieux dans ma peau ! Alors prends tes responsabilités ! J: Je… J’les prends Je suis responsable de toute l’histoire et j’accepte
la chose alors je t’en supplie, Popole : arrêtons la chaîne. P: Est-ce que je nous ai déjà laissé tomber ? […] COMBIEN DE CHEMIN AS-TU FAIT GRÂCE A MOI ? […] Bon, je vais m’arranger pour nous tirer de là… Comme toujours. Je vais te porter, tu vas crier, te débattre… Et à la fin : C’est toi qui me diras merci. […] J: Popole, je te suis très reconnaissant
pour tout ce que tu as fait pour moi, mais… Ça ? C’est vraiment trop, je n’en veux pas de ça ! P: Et qu’est-ce que tu veux alors, hein ? Retourner à ta vie de merde ?
Pointer à Pôle Emploi pour pas trouver de boulot ? CHIER ! Je le ferai pas ! J: Putain, mais ça peut pas arriver, c’est pas possible… P: Tout est déjà fait, alors boucle-la. J: Non non non… J’peux trouver une solution… Tout ça n’est pas réel. TU n’es pas réel et ce tournevis sonique… Ce tournevis sonique n’est pas dans ta main… Ce tournevis sonique est dans ma main… […] Bravo, bien joué, mais ça change que dalle. P: Pourquoi tu voudrais te faire éclater la tête ? J: Pas ma tête, Popole… Notre tête. P: Intéressant. *clic* Hey Il s’agit de toi et moi, là. Amis ? J: Popole… Je veux que tu m’écoutes attentivement. P: D’accord. J: Mes yeux sont ouverts. P: Ah non, c’est brun, ça ! ATTENDS- ! *tir + explosion de cervelle* Mais il est con ! #Sous-titres : Kim Kuzan #Relecture : El Micà *rire fluet ridicule*

Danny Hutson

100 thoughts on “Les Règles de l’Internet (34 à 47) – MN!#7

  1. Tu arrêtes pas de dire "desu", mais on dit "desou" respecte le japonais§§
    RAAAH Putain….on a plus le droit d'apprendre le japonais ?…Sérieux, si on adore le japonais, on fait ce qu'on veut hein.

  2. DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU DESU

  3. mais techniquement, si en divisant par 0, tu regarde ta famille mourir dans d'atroce souffrance, cela veut dire que toi aussi tu meurt dans d'atroce souffrances ,non? (sauf si chaque personnes est envoyée dans une réalité parallèle qui lui est propre mais sinon…)

  4. Je me suis dis " je regarde que les 5 première dans la partie 1 finalement j'ai fini les deux parties

  5. Quand tu es Suisse, et que tu oublis que LHC et aussi au CERN: tu demandes bien trop souvent: Mais pourquoi il parle de Hockey XD

  6. mais attend… si popol et jeannot sont une seul et même personne et que popol s'est fait tringler par batman ça veut dire que… OMG !!! c'est dégueulasse XDDD

  7. 1/0 = SHIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIT

  8. Non, en informatique, le résultat d'une division par zéro donne l'infini est ça c'est plutôt VRAI en mathématique (+ l'infini ou – l'infini). Tu expliques mal la chose. Ça plante car on ne peut pas déterminer si c'est + ou -, mais l'infini est bien représentable en informatique…

  9. ░░░░░░░█▐▓▓░████▄▄▄█▀▄▓▓▓▌█
    ░░░░░▄█▌▀▄▓▓▄▄▄▄▀▀▀▄▓▓▓▓▓▌█
    ░░░▄█▀▀▄▓█▓▓▓▓▓▓▓▓▓▓▓▓▀░▓▌█
    ░░█▀▄▓▓▓███▓▓▓███▓▓▓▄░░▄▓▐█
    ░█▌▓▓▓▀▀▓▓▓▓███▓▓▓▓▓▓▓▄▀▓▓▐█
    ▐█▐██▐░▄▓▓▓▓▓▀▄░▀▓▓▓▓▓▓▓▓▓▌█▌
    █▌███▓▓▓▓▓▓▓▓▐░░▄▓▓███▓▓▓▄▀▐█
    █▐█▓▀░░▀▓▓▓▓▓▓▓▓▓██████▓▓▓▓▐█
    ▌▓▄▌▀░▀░▐▀█▄▓▓██████████▓▓▓▌█▌
    ▌▓▓▓▄▄▀▀▓▓▓▀▓▓▓▓▓▓▓▓█▓█▓█▓▓▌█▌
    █▐▓▓▓▓▓▓▄▄▄▓▓▓▓▓▓█▓█▓█▓█▓▓▓▐█

  10. Dans la partie 1, il y a la règle que rien n'est à prendre au sérieux, donc il ne faut pas prendre au sérieux les règles, même la règle qui dit que rien n'est à prendre au sérieux. (je suis le 900ème com)

  11. Moi perso j'ai fait le malheur de de diviser par 0 et la calculette elle s'est bloquée pouf… j'me suis dit "J'AI UNE CONNERIE JAMMIE" XD

  12. Surexcellent, à revoir et à revoir pour tout capter ! Quel talent, bravo ! Fight Club est une bête de film, tu me donnes envie de le revoir.^^ Et vraiment cool ta collection d'anime/mangas, tu t'y connais vraiment, ce serait super intéressant de discuter avec toi de ce sujet mais aussi de pop culture bien sûr. Je suis abonné depuis peu et je me les mate tranquillement car le format est dense mais c'est ce genre de vidéo que j'aimerais sortir assez souvent moi aussi.

  13. Au pire pour la division par Zéro on peut penser au théorème des vaches. J'explique :
    Prenons dix Vaches. Si je divise les dix vaches par deux fermiers j'obtiendrais deux troupeaux de cinq vaches. Si je divise les dix vaches en un fermier, j'aurais un troupeau de dix vaches. Mais si je divise les dix vaches par Zéro fermier que se passe-t-il ? J'obtiens dix vaches libres. Donc le résultat d'une division par Zéro est libre, donc inexistant mathématiquement parlant.

  14. A propos de desu , savez vous pourquoi la belle tombe amoureuse de la bête ? Parceque c'était une belle bête… Oui vous pouvez me faire livrer des pizzas , je le mérite

  15. Ah ben c'est çà que je dois faire, je dois insulter les anti-VF de weeaboos, merci pour la leçon Jeannot.

    L'OST de Fairy Tail est bonne…Oh mon dieu je suis un weeaboo, je dois m'auto-clasher! Ah non je regarde en VF, elle est bonne la VF…

    Pas désolé.😈

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *